Réseau Français des FabLabs

Accueil > Actualités > Compte-rendu subjectif de l’Assemblée Générale 2016

Compte-rendu subjectif de l’Assemblée Générale 2016

mardi 7 juin 2016, par Olivier G.

Que c’était bien à Toulouse ! On avait le temps de se rencontrer et d’avancer au travers de la montagne de travail à abattre…

Le retour à la réalité est d’autant plus dur… Déjà troisquatre semaines depuis le FabLab Festival, et aucun compte-rendu n’a été publié… Bouuuuh !

Commençons par le compte rendu formel de l’AG proprement dite :

  • le rapport moral du président à été adopté,
  • le bilan comptable a été adopté (nous avons reçu 1.500€ d’adhésions et nous avons environ 100€ de frais — Journal Officiel et assurance),
  • le règlement intérieur a été discuté (en tout cas les définitions au début du document) et adopté (j’y reviendrais plus bas),
  • et le nouveau Conseil d’Administration a été élu,
  • puis, après l’AG, le Conseil d’Administration à élu en son sein le bureau.

Où allons-nous maintenant ?

Le Conseil d’Administration s’est réuni dans sa tour d’ivoire (j’en reparle plus bas) pour pour réfléchir à ce que nous voulions avoir fait lors de la prochaine Assemblée Générale, et nous avons identifié plusieurs axes :

Rédaction d’un livre blanc

Premièrement, la publication à l’automne d’un livre blanc qui présente des éléments d’appréciation pour distinguer ce qui est un FabLab de ce qui est un espace avec des machines de fabrication numérique. Ce document est plutôt pensé à destination des collectivités territoriales, mais il pourra être utile à tous les interlocuteurs des FabLabs. La rédaction de ce livre blanc va passer par l’établissement d’une photographie de l’état actuel du réseau. Attendez-vous à être contactés dans les deux mois qui viennent par les personnes qui porteront le projet (que vous pouvez rejoindre).

Création d’un Conseil Scientifique

L’adoption du règlement intérieur entraîne aussi la création d’un Conseil Scientifique, qui sera présidé par Camille Bosqué (qui est aussi membre du Conseil d’Administration). Le rôle essentiel de ce Conseil Scientifique est de faire un suivi des recherches scientifiques en cours qui ont trait aux FabLabs, dans tous les domaines d’études (Sciences, Économie, Sociologie, Éducations), mais il pourra aussi répondre à des questions spécifiques posées par le réseau.

Réflexion sur la documentation

Un état des lieux est en cours en partenariat avec les acteurs qui sont au plus proche de la documentation. L’analyse des plateformes de documentation actuelle, pour essayer de les faire coexister sans leur enlever leur singularité, est un enjeu de taille pour réussir un bon agrégateur. Nous espérons aboutir sur un outil de centralisation des projets réalisés dans les FabLabs et tiers-lieux sans avoir à uniformiser le réseau de documentation existant. Un enjeu de taille avec un projet conséquent que nous allons essayer de mener avec tous les acteurs de terrain du moment. Si vous aimez documenter, partager, agréger des données, coder et bien d’autres choses, vous êtes les bienvenues pour aider au projet !

Quels sont les sujets que je souhaite voir abordés lors de cette première année ?

Dans cette section, vous trouverez des points que je souhaite voir abordés dans l’année…

Sécurisation juridique des FabLabs

Ensuite, il nous a semblé qu’il y a actuellement deux points juridiques auxquels apporter des réponses rapidement :

  • les contrats de travail des Fab Managers (pour les FabLabs qui ont la chance de pouvoir faire un tel contrat) : si vous voulez que ce soient les utilisateurs qui ouvrent le lieu, maintiennent les machines, assurent les formations, cela ne doit pas relever des missions du Fab Manager, sous peine de tomber potentiellement sous le coup du travail dissimulé. Bref, nous avons besoin d’un contrat de travail modèle.
  • la charte des Fab Labs est très indicative, et ne se traduit pas formellement en droits et devoirs opposables aux usages en cas de conflit. Nous avons aussi besoin d’un modèle de conditions générales d’utilisation qui soient utilisables le jour où un conflit juridique aura lieu (par exemple entre deux usagers. Et la question n’est pas de savoir si ça aura lieu, mais bien sûr quand…).

Pouvoir recevoir des dons pour un FabLab

Il n’est pas certain que ce soit possible, mais ce serait un grand plus pour tous nos membres si les dons qui leur serait faits (en numéraire comme en nature — par exemple des machines) étaient déductibles à 66% des impôts. Cela serait peut-être possible via l’association Réseau Français des FabLabs (il y aurait des frais), mais pour plus de sécurité juridique, nous devons avoir l’aval de l’administration fiscale pour émettre des reçus fiscaux.

Un ou plusieurs salariés

Nous convenons tous que la charge de travail par rapport à l’objet de l’association est forte, tant dans l’animation du réseau que dans les relations avec nos partenaires en France, en Europe et dans le monde. Je pense qu’il y a suffisamment à faire pour occuper une ou plusieurs personnes à plein temps… Reste à trouver des financements pour ce poste, puis la personne qui saura tout mettre en œuvre.

La mutualisation des frais d’assurance

Il devrait aussi être possible de négocier avec une assurance un contrat type qui puisse couvrir tous les membres FabLabs qui le demanderaient, et qui permette à un membre Usager de circuler entre les différents labs sans payer à chaque fois une nouvelle assurance (les frais de gestion de chaque lieu restant à leur discrétion).

Quels seront les sujets à trancher lors de la prochaine Assemblée Générale

Un collège spécifique aux Fab Managers

Quelques personnes ont fait part de leur surprise de ne pas voir les Fab Managers formellement représentés dans les collèges de l’association. Lors de la rédaction des statuts de l’association, il nous avait semblé que les Fab Managers étaient représentés dans le collège des FabLabs via la personne morale à laquelle ils appartenaient (qu’ils soient employés ou bénévoles).

Il faudra donc débattre cette année pour savoir si cette représentation est suffisante ou non, et s’il faut créer un nouveau collège. Et si c’est le cas, si ce collège a un pouvoir décisionnaire ou consultatif à l’assemblée générale, ainsi que la nouvelle répartition du pouvoir de décision à l’assemblée générale entre les collèges, et bien sûr les questions de la définition de ce qu’est un membre du collège des Fab Managers dans le règlement intérieur et de l’élection d’un ou plusieurs membres du collège au sein du Conseil d’Administration…

On se retrouve sur cette question à la fin de l’automne si personne n’a abordé cette question avant.

Les bugs du Règlement Intérieur : l’association est animée par ses membres

Et bien sûr, dans les minutes qui ont suivi l’adoption, les premiers bugs ont été remontés… À savoir que le Conseil d’Administration est dans le règlement intérieur responsable de l’animation de l’association, ce qui est une erreur majeure. Chaque membre de l’association est bien entendu responsable de son animation, et peut proposer sur les listes de discussion ou sur le forum tout sujet qu’il lui semble important de débattre.

Mais il est vrai que être élu au Conseil d’Administration à une force symbolique qui vous porte et vous pousse à vous impliquer plus lourdement. J’espère bien réussir à changer ça, au delà du changement de texte du Règlement Intérieur  !