💡 Adhérer ou faire un don

Accueil > Actualités > Mieux comprendre "Makers Nord-Sud" et "Open Santé"

Mieux comprendre "Makers Nord-Sud" et "Open Santé"

jeudi 4 novembre 2021, par Alexandre Rousselet

Makers Nord Sud est un projet de coopération et de solidarité internationale amorcé en Mars de 2020 lors de la crise du coronavirus dans la foulée du mouvement de solidarité des fablabs, puis élargi pour lutter contre les inégalités en matière de santé.

Il se structure autour de deux volets :
Doter 10 FabLabs situés dans 6 pays d’Afrique de l’Ouest en matériel et équipement (machines neuves et pièces utiles à la réparation) : Imprimantes 3D, découpeuse laser, lot de matériaux consommables.

Expérimenter à Cotonou une machine de recyclage de plastique créée par l’association rennaise “un Indien dans la ville”. Montage sur place du dispositif par les gérants du FabLabs et accompagnement par l’association rennaise pour adapter les réglages de la machine aux spécificités locales notamment climatiques

L’enjeu est d’expérimenter la conception, circulation, refabrication distribuée de solutions de santé partagées dans le bien commun de l’humanité, avec les fablabs, populations, et organisations situées dans les périmètres de l’Afrique de l’Ouest et de la France.
Les acteurs du projets :

De nombreuses organisations se sont déclarées publiquement soutiens et partenaires du projet : Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, Just One Giant Lab, Indiens dans la Ville, etc.

Les moyens :
Ce projet est soutenu financièrement par la Fondation de France et la ville de Rennes et a fait l’objet d’un don des salariés expatriés d’Airbus Espagne pour un montant total de 25 000 €. Son montant total est estimé à 230 000 € sur trois ans.

Il a bénéficié d’un engagement fort du RFFlabs sur les tâches de coordination et de communication (notamment du vice-président du RFFLabs à son démarrage, puis d’un référent projet). Ceci représente 58 jours pour chacune des années 2020 et 2021.

Makers Nord sud a débouché à ce jour sur l’équipement des fablabs de Cotonou (Bénin), Dakar (Senfablab) et Donilab (Bamako) pour fabriquer du matériel d’hygiène, de prévention et protection, et développer des solutions adaptées au terrain. Environ 20 000 environ objets ont été fabriqués et distribués depuis mars 2020 (masques, lave-mains, visières, pièces détachées etc). Le projet a été présenté lors de nombreux événements internationaux et francophones et est devenu un emblème de la santé ouverte ou “open santé”, open health.

Début octobre 2021 ce projet très original est rejoint par l’Europe et l’Agence Française de Développement qui le soutiennent financièrement dans son intégralité. Tous les fablabs d’Afrique de l’Ouest listés dans le projet seront donc dotés de matériel pour expérimenter la fabrication de solutions de santé open-source et partagées sur le grand continent durant les années 2022 et 2023.

La deuxième partie du projet permettra de développer le recyclage du plastique en donnant naissance à la version africaine du projet precious plastic, et donc permettra de tenter une boucle de résilience écologique locale, toujours autour des objets de santé versés dans le bien commun.

Quelques événements auxquels le projet Makers Nord Sud a participé :

  • Forum des usages coopératifs 2020 et 2021
  • Octobermake 2020 et 2021
  • FAB 15 et FAB 16 (rencontres mondiales des fablabs)
  • Rencontres AMSSO (Alliance Makers Chercheurs en Santé Ouverte), créées par Makers Nord Sud avec l’Institut de Recherche pour le Développement, février 2021
  • CESER Bretagne, présentation à la session plénière
  • Rencontres économie solidaire et coopération internationale Pays de Loire
  • Webinaire Project Management Institute francophone (1700 membres
  • professionnels, septembre 2021, depuis Dakar) - Sommet Afrique-France 2021
    Et à présent l’équipe est au SOMMET DUNUMÉRIQUE NAMUR 2021

Ce projet est remarquable pour avoir permis la rencontre entre acteurs historiques de la solidarité, soignants, organisations et collectifs mobilisés dans la crise du coronavirus, pour élargir leur coopération au domaine émergent de “la santé ouverte”. Les fablabs africains de la région d’Afrique de l’Ouest en sont les fers de lance opérationnels.



OPEN SANTÉ
Qu’est ce que l’Open Santé ?
Après la mobilisation formidable des makers et FabLabs dans la crise du coronavirus en 2020, puis la genèse du projet Makers Nord Sud, le Réseau Français des FabLabs a décidé de faire de la santé une des priorités de sa feuille de route.

Lors de la rencontre mondiale des Fablabs en 2021, FAB 16 Montréal, le RFFLabs, le CC Lab et le ReFFAO (Afrique de l’Ouest) ont avancé une définition de la santé ouverte, open santé, ou open health dans leur intervention.
Il s’agit de : “Relier les besoins des populations et acteurs du soin à des solutions non exclusives et versées dans le bien commun, opérationnelles au terrain, avec l’objectif d’une refabrication distribuée multimodale (collectifs citoyens, FabLabs, TPE PME, coopératives, industriels). Ceci dans les champs de la prévention, de l’hygiène, de la détection, du soin, et des traitements de moyen court et long terme.“

Les travaux incorporent donc les champs de la science ouverte (open science), du design, de la validation et de la certification légale du matériel et son interopérabilité, les bases de données en ligne, les lieux et installations de soin, la fabrication multimodale distribuée, l’usage et la réparabilité.” (H.Aubin - FAB16).

2021 : lancement d’une expérimentation innovante par le RFFLabs avec le soutien de la MAIF

Le contexte
Suite à l’émergence de la santé ouverte comme champ de travail prioritaire, dans la foulée de l’année 2020 et du grand confinement de la crise du coronavirus, le RFFLabs et la MAIF ont décidé de défricher concrètement ce sujet en faisant émerger un projet “d’Open Santé” en France croisant lieu de soins, professionnels de santé, FabLabs et biens communs.

Le Réseau français des FabLabs est soutenu pour cette opération par la MAIF à hauteur de 15.000€ et a voté un budget de 10.000€ dédié à ce POC. Un référent et un territoire d’expérimentation ont été désignés pour incarner une expérimentation pilote : le FabLab LABSud, FabLab de Montpellier en Occitanie.

LABSud est un un FabLab associatif historiquement engagé sur les sujets de Santé :

  • Accompagnement de professionnels de santé dans la préparation d’aide à la décision préopératoire au moyen d’impressions 3D d’IRM de patients également utilisées dans le cadre de la formation des futurs chirurgiens.
  • Lors du premier confinement, LABSud a été sollicité par la préfecture de Région pour produire des dispositifs de protection du personnel afin de venir en aide aux services hospitaliers subissant des pénuries d’approvisionnement. Dans ce cadre, très rapidement (moins de 24h après réception de la demande) la communauté a réagi et des premiers prototypes de masques ont été produits, et validés par la Direction Générale de l’Armement comme masque ayant une capacité de filtration d’un Dispositif Médical (directive 93/42/ CEE) . Par la suite, ce sont plus de 5000 visières qui ont été produites à destination notamment du CHU de Montpellier et de la Région sur la base d’un modèle conçu au
    sein du RedLab (réseau régional des FabLabs d’Occitanie). Cette création de communs a ensuite été transmise à l’APF France Handicap Entreprise, direction nationale qui à, par la suite, professionnalisé et certifié la production.
  • Plusieurs actions ont été et sont en cours de réalisation avec l’association APF France handicap Occitanie et encadrées par une convention : participation au congrès national, création de liens entre délégations et fablabs d’Occitanie, initiations aux outils de fabrication numérique de membres et de personnels (création de communs, création d’aide technique, empowerment ...), aide au décloisonnement des acteurs internes ...
  • Développement pour Sanofi d’une imprimante 3D dédiée à la recherche sur le médicament.
  • Participation au challenge “Seconde vie des trottinettes” porté par la Fabrique des mobilités et MyHumanKit en recyclant des trottinettes en dispositifs d’aide au handicap et à la pénibilité au travail.
  • De plus, LABSud compte dans sa communauté plusieurs porteurs de projets santé : impression de prothèse / orthèse, outils d’ergothérapie, distributeur de médicament, etc.

Le projet :
L’expérimentation à vocation nationale consiste à tester la création d’une convention cadre ayant pour but de définir les bases d’une collaboration entre services hospitaliers et FabLabs. Cette collaboration permet de valider les précédentes démarches expérimentées au sein d’un Centre Hospitalier CHU et de tester et développer des usages nouveaux utiles dans le parcours de santé.

Quels sont les principaux objectifs de cette expérience :

  • La création de prototypes et de POC (Proof of concept/Preuve de concept) :
    • Pour faciliter les démarches et initiatives entrepreneuriales au sein du CH/CHU ;
    • Pour répondre à des besoins identifiés en interne par les personnels du CH/CHU (Premières étapes avant la possible production de pièces courantes respectant les normes et cahier des charges pour être exploitées au sein d’un CHU)
  • La création d’outils pédagogiques et d’objets d’aide à la décision
    • Pour former et s’entraîner à certains gestes techniques
    • Pour personnaliser la préparation d’une intervention (ex : scan et modélisation et impression en 3D)
  • Conception, production ou réparation d’équipements à partir de fichiers disponibles dans des catalogues ouverts (objets existants en Libre et en Open Source) :
    • D’aides techniques susceptibles de compenser un handicap ou un déficit
      sensoriel
    • Sur le modèle des impressions orthopédiques réalisées actuellement,
      décliner / adapter le procédé sur d’autres besoins et d’autres services
      • Équipement répondant à des besoin des divers services du CH/CHU
  • Documentation en libre et Open source pour alimenter un catalogue évolutif et customisable ;

Enfin et c’est dans dans ce cadre qu’en Octobre 2021, Le FabLab LABSud a participé au nouveau sommet Afrique France à Montpellier qui a vocation à essaimer en lien avec le programme Makers Nord-Sud dont le RFFLabs est partenaire. Et participera au sommet de l’AIMF “Villes et Gouvernements pour un numérique au service du développement urbain et de la résilience des territoires “ en novembre 2021 avec le CC LAB et ReFFAO.