Réseau Français des FabLabs 💡 Adhérer ou faire un don

Accueil > Actualités > Structuration et demande de financement en ile-de-France

Structuration et demande de financement en ile-de-France

mardi 5 mai 2020, par Hugobiwan

idf

Depuis le début de la crise sanitaire actuelle, les makers se sont mobilisés sur tout le territoire. Ils ont mis leurs compétences et leurs machines au service du bien commun pour produire des dispositifs de protection pour les personnes les plus exposées au. Ainsi, depuis le début du confinement, en Ile-de-France, près de 65 espaces de fabrication de proximité (fablabs, makerspaces...) animés par plus de 1 550 makers ont répondu à plus d’une centaine de demandes directes par jour et ont produit et distribué plus de 120 000 dispositifs de protection (visières, masques, surblouses...).

Face à cet afflux de demandes, les équipes des espaces de fabrication affiliés à un réseau (le Réseau Français des Fablabs, FabCity Grand Paris, A+ c’est mieux !, le Collectif des Tiers-lieux Ile-de-France, France Tiers-lieux) et les makers ayant produit des protections sanitaires avec leurs propres machines chez eux, se sont structurés et coordonnés en créant un rassemblement "Makers d’Ile-de-France" pour y répondre. L’objectif premier de ce collectif était de se parler et de se rassembler sur une période d’urgence mais son action a aussi pour ambition de s’installer dans la durée pour plusieurs raisons.

Dans une perspective à moyen terme, les besoins de dispositifs de protection ne vont pas disparaître avec la fin du confinement. Il va falloir certainement poursuivre les efforts voire les intensifier à mesure qu’une partie plus importante de la population, surtout dans une métropole, va se trouver confrontée à un risque majoré de contact avec le virus.
En temps normal, les espaces de fabrication de proximité ont pour vocation d’être des espaces d’apprentissage, de formation, de partage, et d’innovation ouverte travaillant pour le bien commun. En période d’urgence, ils ont montrer leur capacité à se transformer en zones de production agiles et robustes réagissant rapidement. Ainsi, dans une perspective à plus long terme, le modèle de production décentralisée au plus près des besoins ayant fait ses preuves (réactivité, agilité, efficacité, coûts réduits), l’ambition du collectif est de pérenniser ces acquis.

Les "Makers d’Ile-de-France" ont donc engagé plusieurs démarches pour garantir les conditions de la pérennisation de leur rassemblement et en dessiner les contours organisationnels. Ils ont en particulier adressé une demande de financement dans le cadre du plan d’urgence de la Région Ile-de-France présentant les réussites et les objectifs des actions engagées, les besoins en termes matériels et organisationnels et des pistes de structuration.

Cette période de fort engagement des makers dans le bien commun peut servir de base pour développer un modèle socio-économique pionnier, pouvant servir à expérimenter dans un nouveau cadre, l’articulation entre sphère économique, institutions socio-culturelles, exigences de santé et besoins de la société civile sur un grand territoire métropolitain comme l’Ile-de-France.

Contact/information :

- Contact Fablabs RFF : Andy Kwok (andy@lepetitfablabdeparis.fr)
- Contact Fablabs FabCity : Michael Araujo (michael@volumesparis.org)
- Contact institutionnels : Aurélien Denaes (aurelien@casaco.fr)