Réaction à l’incendie de la Casemate, FabLab à Grenoble

Dans la nuit du 20 au 21 novembre 2017, vers deux heures du matin, le FabLab de la Casemate (le Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle — CCSTI) de Grenoble a brûlé, incendié par un groupe d’individus se réclamant de l’anarchisme, et disant lutter contre ce qu’on pourrait appeler le “numérique capitaliste”.

Nous condamnons cet acte de vandalisme volontaire, qui a détruit non seulement du matériel mais aussi des réalisations uniques, inestimables, émanant d’une communauté touchée en plein cœur. Un fablab c’est un lieu, mais aussi des gens. Les deux étant étroitement liés, les dégâts vont au-delà des simples dommages matériels.

Nous pensons aussi que construire est plus efficace que détruire. Construire en vrai et construire dans les esprits, par soi-même, avec les autres. Un fablab permet cette construction, espace qui représente plus que des machines et de la technique apparente.

Mais outre le drame humain qu’est cet incendie volontaire pour la communauté de ce lieu, il y a selon nous deux enseignements à tirer de cet événement.

Premièrement, nous devons continuer à expliquer ce que sont les FabLabs, leurs fonctionnements, leurs missions, leurs valeurs et, en l’espèce, le fait que nous ne sommes pas des lieux de “numérique capitaliste” triomphant, mais bien des espaces de bricole et de bidouille, avec l’aide du numérique certes, mais dans le but de produire des objets concrets. Nous sommes surtout des lieux de création de liens, de relations, tendus vers l’effusion de nouvelles idées, de nouvelles connaissances et de nouvelles potentialités. Dans un FabLab, on ne consomme pas du numérique, mais on produit son propre savoir, on apprend à faire soi-même, avec l’aide des autres. Et surtout, on partage ce savoir avec ses pairs, en vis-à-vis comme en ligne.

Deuxièmement, cet incendie est un indicateur malheureux, mais un indicateur, du fait que l’objet politique FabLab (dans le sens de la gestion de la cité, du choix par le citoyen de ce qu’il fait et met au service de ses concitoyens) continue sa progression au sein de la société, même si son identification reste approximative. Cela souligne que nous devons plus que jamais continuer de faire œuvre de pédagogie auprès de tous nos interlocuteurs : usagers de FabLabs, acteurs politiques et économiques ou encore monde de l’éducation, de la recherche ou de la formation. L’ensemble de la société est concerné.

Aujourd’hui, l’urgence est de relancer la Casemate. Son équipe a lancé un appel aux dons pour pouvoir mettre en place un FabLab temporaire en attendant que leur assurance prenne le relais, et que les travaux de réhabilitation soient achevés.

La réaction de la communauté française et internationale a été à la hauteur de la gravité de cet événement. Nous sommes fiers d’appartenir à ce mouvement.

Tout notre soutien aux usagers et personnels de la Casemate.

NB. : il est amusant de voir que l’un des projets développés à la Casemate est un bouclier de manifestation destiné aux opérations de désobéissance civile, dont les auteurs de l’incendie pourraient avoir l’usage un jour.

NB. : il s’agirait du premier cas dans le monde de destruction d’un FabLab en temps de paix, après la destruction d’un FabLab en Ukraine du fait de la guerre du Donbass.

#OctoberMake : merci et rendez-vous en 2018 !

Merci à tous les participants à #OctoberMake!

Nous espérons que ce séminaire a répondu à vos attentes.

Pendant ces trois jours, nous avons Lié, Structuré et Coordonné notre réseau, tout en travaillant sur des projets d’envergure.

Bart Bakker Parrain de #OctoberMake

#OctoberMake aura son parrain 

Pour cette première édition, nous sommes heureux de vous présenter Bart Bakker, Co-fondateur du réseau des fablabs du Bénélux regroupé sous le site www.fablab.nl

Depuis 10 ans Bart s’active au sein du Benelux pour créer un réseau de fablabs.

« J’ai toujours été très occupé dans ma vie professionnelle et je le suis toujours autant depuis que je suis à la retraite grâce aux fablabs ».

Ce n’est pas une mince affaire que de faire collaborer 76 fablabs dans 3 pays différents alors qu’ils n’ont pas tous la même langue. Nous allons pouvoir nous appuyer sur son expérience et les bonnes pratiques du réseau Benelux.

En acceptant de devenir « Parrain » du séminaire #OctoberMake, Bart met son image et son réseau au service de notre travail de construction pour le Réseau Français des Fablabs. C’est une grande reconnaissance que nous offre Bart car c’est un Maker connu et reconnu sur la scène internationale.

Plus que quelques jours avant #OctoberMake !

Programme  –  Communiqué de presse  –  Organisateur 2017 : Atallier – Fablab de Moulins  –  Contact

#OctoberMake c’est quoi ?

C’est le séminaire stratégique du RFFLabs qui aura lieu à Moulins (03) du 27 au 29 octobre 2017.

Pour cette 1ère édition, les makers sont appelés à se réunir sans machine ni public pour Lier, Structurer et Coordonner le réseau national.

Au programme notamment : des moments conviviaux de rencontre et des séquences de travail autour des projets stratégiques qui façonneront le réseau dans les mois à venir (Nuits des Fablabs, Fab14 et bien d’autres). Sans oublier la réunion du Conseil d’Administration.

A noter que les makers étrangers ambassadeurs du programme européen Vulca se réuniront sur le site quelques jours plus tôt et participeront également au séminaire.

 

FAB13 SANTIAGO CHILI

Préambule – Qu’est-ce que Fab13 ?

FAB13 est le rendez-vous annuel du réseau international des FabLabs. Chaque année dans un pays hôte différent, cette 13ème édition qui se tenait du 31 juillet au 6 août 2017 plus de 1100 FabLabs du monde entier ont été invités à se retrouver à Santiago du Chili pour un séminaire intitulé Fabricating Society où ont été abordées (…) Découvrir la suite en ouvrant le PDF ci dessous :

#OctoberMake

Logo #OctoberMake

 

#OctoberMake un concept du Rfflabs

#OctoberMake est le séminaire d’automne des Fablabs français exclusivement tourné sur les questions suivantes :

  1. Comment mailler notre reseau de Fablabs ?
  2. Partenariats / Mécénats / Sponsorings ?
  3. Positionnement / Communication / Gestion de projets

Le Fabfestival, est un extraordinaire évenement qui nous permet chaque printemps de rassembler une grande partie du réseau Français des fablabs. Toutefois,

  • Tenir un stand sur le festival est une contrainte pour la mise en place d’ateliers collaboratifs
  • Il se passe tellement de choses interessantes qu’on ne peut pas se concentrer
  • Nous ne disposons pas de salles sur le w-e nous permettant d’organiser des temps de travail autour de ces questions liées à la construction du réseau.
  • Toulouse est très éloigné pour certains d’entre nous (Tour, Metz, Amiens, Grenoble … )

Nous avons donc cherché à répondre à ces problématiques en organisant un événement dans un format différent et l’idée #OctoberMake est née !

#OctoberMake – 1ère édition

Nous avons selectionné Moulins, une petite ville de 20 000 habitants en Auvergne, juste milieu entre urbain et ruralité. Le fablab local nommé Atallier est jeune mais sa communauté est en construction depuis 2014. (Nb : L’équipe Vulca European Program est aussi issue de cette ville).

Nous avons choisi la Maison Saint paul pour nous accueillir pendant quelques jours pour :

  • Son cadre :
    • Un ancien internat transformé en structure d’accueil
    • Parc de 4 hectars calme et reposant
    • Dédié à l’hébergement, le bâtiment assure aux groupes un moment convivial.
  • Sa praticité :
    • Ville centrale géographiquement et accéssible en Train
    • Parking Gratuit de 200 places
    • Une cuisine centrale
    • 82 lits répartis par chambre de 1 à 3 pers.
    • Accessibilité Handicapé
    • Un auditorium modulable (200 pers assises)
    • 6 salles pouvant accueillir des groupes de travail 19 à 100 pers.
    • Wifi, tableau blanc, vidéoprojecteur, Paperboard à disposition

#OctoberMake et #FAB14

Au delàs du travail de maillage ou des partenariats pour le RFFLabs, #OctoberMake c’est aussi une étape importante afin de faire un point d’étape après FAB13 et à 9 mois de FAB14. Nuit des Fablabs et Fabdistribués seront donc à l’ordre du jour !

Chaque porteur de fabdistribué, ayant lieu du 13 au 15 juillet 2018, aura pour mission de présenter plus en détails :

  1. La thématique
  2. L’équipe de travail
  3. Le programme envisagé

Après #OctoberMake, RFFLabs transmettra un bilan complet à la FabFoundation sur l’avancement de notrepartie de FAB14. Une fois validé, nous pourrons ouvrir les inscriptions sur le site officiel FAB14.

Dessin réalisé par Pascaline Liard

#OctoberMake – Le Programme

Pour sa première édtion, le séminaire #OctoberMake du RFFlabs aura lieu sur 3 jours du Vendredi 27 au Dimanche 29 Octobre 2017.

Vendredi 27 Octobre 
Cette journée sera exclusivement reservée au Conseil d’Administration. Durant cette journée un point sur différents sujets seront fait. Livre Blanc, Adhésion, Gestion et Outils de communication, Comptabilité, Partenariats, …

Samedi 28 et Dimanche 29 Octobre 
Deux journées ne seront pas de trop pour travailler sur FAB14 À l’issu du Séminaire RFFLabs lancera les inscriptions pour chaque fabdistribué sur le site officiel de la fabfoundation (www.fab14…..).

Infos pratiques :  Nous avons dors et déjà réservé la totalité de la structure Saint Paul.

  • 61 places disponibles dans la même structure
    •  20 places déjà réservées
    • 41 places disponibles
    • Si nous dépassons ces chiffres nous envisagerons la reservation de chambres supplémentaie dans une structure voisine à Saint Paul.
  • Tarif unique pension complète  :
    • 1 Petit déjeuné + 1 Dejeuné + 1 Dîner + 1 Nuité = 46,70€/pers
    • Offert : internet, salles de travail, Amphi, …
  • Réservation : Contact@atallier.fr

Nb : Ce tarif est abordable mais pour les budgets les plus sérrés, les équipe de l’Atallier + VULCA sont à la recherche de financements. 1 000€ ont déjà était trouvé pour aider à co-financer #OctoberMake via une association locale soutenant les initiatives du territoire ! C’est donc en bonne voie !


A noter qu’à partir du Mardi 24 et jusqu’au Dimanche 29 octobre des Fablabs d’Europe seront presents sur cette même structure (Saint Paul) afin de travailler ensemble sur le Programme d’échange Européen VULCA que porte conjointement le Fablab Atallier depuis 2014.  Une opportunité pour nos Fablabs Français de « matcher » avec des fablabs de l’Union Eurpéenne et mailler notre communautés Française avec les communautés étrangères.

RFFLabs au ministère Europe et Affaires Etrangères

Retour sur la journée réseau organisée par le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères le 17 juillet 2017

Ouverture de la journée par le Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères

Le 22 juin dernier le Réseau Français des Fablabs a été contacté par Maeva Champlin, chargée de projet pour le Ministère des affaires étrangères, afin de nous inviter à une journée de rencontres réunissant les agents de son réseau de coopération et d’action culturelle (les instituts français, alliances françaises,…) autour des grandes priorités et des principaux chantiers de modernisation du ministère dans les domaines de la diplomatie d’influence, du développement et de la diplomatie économique.

Initialement il ne s’agissait que de présenter le Réseau Français des Fablabs et le mouvement makers dans le monde. Il nous a semblé pertinent de proposer également une présentation du programme Européen Vulca (Sorte d’Erasmus des Fablabs) porté par Alexandre Rousselet de « l’Atallier » le Fablab de Moulins.

A ma connaissance c’est la première fois que le RFFLabs est convié à une rencontre de ce niveau. Il est donc évident que l’enjeu de ce temps est nous faire connaître et reconnaître comme première ressource sur le sujet des Fablabs en France.

Intervention de Annick Rivoire, Makery.fr

Étaient invités lors de cette présentation Annick Rivoire, rédactrice en chef de Makery, Alexandre Rousselet du CA du RFFLabs, L’atelier des Beaux Boulons en sa qualité de vice-président du réseau (représenté par votre serviteur) et Eric Force, Attaché de coopération en république centrafricaine.

Notre intervention débute à 14h45 devant une salle comble – au doigt mouillé je dirais 60 personnes.

Dans un premier temps Annick Rivoire, intervient pour présenter le mouvement Makers et les Fablabs dans le monde, des origines à nos jours. Elle insiste sur les multiples formes et le développement exponentiel de ces derniers depuis 10 ans.

En second lieu c’est au tour d’Alexandre d’intervenir et de faire une présentation du programme Vulca.

Puis à mon tour (Simon) d’intervenir pour présenter le RFFLabs. J’essaie d’être exhaustif : Origines et fondation, valeurs, postures et objectifs (*). J’insiste sur l’importance de la communauté, de la volonté de résilience, d’horizontalité, de diversité et l’orientation majoritairement bottom-up du réseau. Mais difficile de faire comprendre à ce public qu’il ne s’agit pas d’une franchise classique ou d’un simple projet entrepreneurial ou culturel (le contexte officiel et la posture imposée d’expert n’aide pas).

Ce n’est pas la première fois que je suis confronté à cette situation ; dans un univers d’institutions habituées à ranger les activités dans des silos hermétiques, c’est un défi de faire apparaître positivement la diversité de nos activités – Innovation technologique, innovation sociale, culture numérique, culture écologique, bio-hackin, etc –  et de faire comprendre que malgré le défaut de lisibilité, tout ça fonctionne plus que bien.

J’essaie toutefois de rester centré sur les communs et nos projets collectifs. L’idée principale étant de nous faire apparaître comme une ressource incontournable sur le sujet, et de ce point de vue je pense que nous y sommes parvenus.

Pour preuve le message de retour de Maëva, l’instigatrice de la rencontre :

« Bonjour,

Un petit mail pour vous remercier tous de votre présence, de votre bonne humeur et de vos interventions pertinentes ! La table-ronde a fait son petit effet, j’ai eu des retours très positifs. L’objectif est atteint, je pense que le principe du fablab a bien été compris et que cela va continuer à essaimer tout doucement dans le réseau. Cette rencontre a d’ailleurs aussi permis de faire connaître d’autres initiatives en la matière.

N’hésitez pas à nous tenir au courant si vous êtes contactés par le réseau et nous faire connaître vos projets.

Bel été à vous,
Maëva »

S’en suit l’intervention d’Eric Force et son retour d’expérience sur un projet d’animation des communautés locales en mode innovation frugale en république centrafricaine. La réussite de cette expérimentation menée avec le gouvernement centrafricain et l’alliance française, poussent ces institutions à renouveler et étendre ces initiatives. Bonne nouvelle donc, puisque les concepts d’innovation ouverte et frugale continuent à essaimer partout dans le monde (même si on sent bien que le bullshit bingo n’est jamais très loin).

Pour terminer, un temps consacré aux questions du public. Temps trop court pour que nous puissions vraiment approfondir les sujets. Il sera principalement question de modèle économique, de méthodes pour initier une dynamique communautaire et créer un Fablab.

 

Fin de séance

Mais il est 16h30 et au ministère, l’heure c’est l’heure. On nous pousse gentiment vers la sortie, la conférence suivante attend son tour…

Sur le global je pense que nous avons fait bonne impression et il ne serait  pas surprenant que nous ayons des opportunités de collaborations à l’international dans les mois qui viennent. Nous avons  récolté quelques cartes de visite et en avons distribué autant.

Pour le reste c’est une affaire de graines, de jardinage et de patience.

Affaire à suivre…

* Il s’agit de ma propre interprétation de ces notions, mais j’ai pu constater lors de mes échanges récents avec les labs du RFFLabs, que cette dernière n’était pas si déconnante et faisait plutôt consensus. Mais il serait peut-être intéressant que ceux qui le souhaitent travaillent avec nous sur une définiaation précise de ces derniers. L’idée étant que nous ayons des éléments de référence pour avoir un discours cohérent devant ces acteurs institutionnels qui sont si exigeants.

Simon pour l’Atelier de Beaux Boulons – Association vice-présidente du RFFLabs

 

Assemblée Générale 2017

L’assemblée Générale 2017 de l’association aura lieu le jeudi 11 mai à partir de 09h45 et jusqu’à épuisement de l’Ordre du Jour, dans les locaux d’Artilect (27bis Allée Maurice Sarraut, 31300 Toulouse).

Des représentants de l’association seront présents dès 09h00 pour partager un café et répondre aux questions des personnes présentes (ainsi que collecter les dernière adhésions).

Rappel : seuls les membres à jour de leur cotisation peuvent voter

Ordre du jour

  1. approbation du bilan d’activité & rapport moral ;
  2. approbation du rapport financier ;
  3. choix du budget de l’année 2017-2018 ;
  4. information sur les projets à venir : FAB14, challenge avec les Compagnons du devoir, accompagnement de projets avec les acteurs de l’éducation nationale en relation avec le réseau CANOPÉ et la MAIF, la charte sur les sciences participatives… ;
  5. approbation de l’achat d’une part sociale de la Coopérative des acteurs de la Médiation Numérique (50€). Voir aussi le compte-rendu en direct de David Forgeron de l’Assemblée Générale fondatrice, importé depuis notre chat ;
  6. approbation d’un don à Framasoft (100€) ;
  7. approbation de la modification du Règlement Intérieur, chapitre 2 – administration et fonctionnement de l’association, Élection du conseil d’administration : ajout de « Les candidats au CA doivent faire une profession de foi de 200 signes au moins »
  8. élection des membres du Conseil d’Administration pour le collège des FabLabs (4 postes à pourvoir). Candidats : FacLab, Glass FabLab, Atallier, WOMA ;
  9. Question diverses.

L’assemblée générale se terminera par une courte intervention de monsieur Matei Gheorghiu, doctorant en Sociologie, dont le sujet de thèse porte sur « Les réseaux d’entreprises innovantes comme laboratoires de participation civique : gestion (de soi) dans un contexte d’apprentissage collectif ».

Pendant cette présentation, le Conseil d’Administration se rassemblera pour élire en son sein le bureau de l’association.

La MedNum : la coopérative des acteurs de la médiation numérique

Salut, je suis en direct de cette AG, j’essaierai de vous tenir au courant en temps réel des échanges

2:31 PM

Pour l’instant on est au tour de table où tout le monde se présente

2:36 PM

pas mal d’acteurs institutionnels (agence de dev numerique de territoire, caisse des depots, etc.) et des réseaux associatifs de la médiation numérique ainsi que dans le champs du social

pas mal d’acteurs institutionnels (agence de dev numerique de territoire, caisse des depots, etc.) et des réseaux associatifs de la médiation numérique ainsi que dans le champs du social

daweeed

15 mars 2017 à 2:52 PM

là ça commence à parler des statuts et plus spécifiquement des différents collèges

daweeed

15 mars 2017 à 2:55 PM

différence entre un cotisation à une association et des parts dans une coop : le sociétaire peut repartir avec ses parts s’il la quitte

daweeed

15 mars 2017 à 3:00 PM

Les parts dépendent du collège et d’un certain nombre d’indicateurs (nbre de salarié, montant du budget consacré à la mednum, etc.)

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:00 PM

Plutôt Scic ou Scope envisagé ? 🙂

daweeed

15 mars 2017 à 3:01 PM

scic

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:01 PM

Okei

daweeed

15 mars 2017 à 3:02 PM

étant donné la diversité des acteurs, ça me semble préférable

pascalk

15 mars 2017 à 3:02 PM

justement j’avais du mal, à la lecture des statuts de comprendre la complexité des 8 collèges !

daweeed

15 mars 2017 à 3:02 PM

pas mal de questions sur la gouvernance en découle

pascalk

15 mars 2017 à 3:03 PM

effectivement : la gouvernance est tellement diluée, que je crains le pire pour l’avenir (qui decide !)

daweeed

15 mars 2017 à 3:04 PM

certes, mais cela permet à ne pas créer d’acteurs dominants

daweeed

15 mars 2017 à 3:05 PM

les craintes exprimées portent surtout sur le fait que la scic ne fagocite pas toutes les actions des territoires

daweeed

15 mars 2017 à 3:05 PM

(accès au financement, risque de subsitution)

daweeed

15 mars 2017 à 3:06 PM

pas de stratégie concurentielle avec les acteurs du territoire

daweeed

15 mars 2017 à 3:07 PM

mais permet de répondre à des actions territoriales complémentaires des acteurs de terrain

daweeed

15 mars 2017 à 3:11 PM

logique sous-jacente : subsidiarisation et complémentarité avec les acteurs du territoire

daweeed

15 mars 2017 à 3:11 PM

mais la question de l’arbitrage se pose

daweeed

15 mars 2017 à 3:13 PM

clause de non-concurence ? pas de sens à l’avoir dans les statuts mais peut etre renvoyé à un reglement intérieur pour préciser certaines choses (non captation des financements locals par exemple)

daweeed

15 mars 2017 à 3:13 PM

envie de rester sur des formats agiles et leger pour aggreger et faire ensemble

daweeed

15 mars 2017 à 3:15 PM

(si cela pose un pb que je rende compte en temps réel dans ce channel, faites moi signe, je créerai un autre canal)

daweeed

15 mars 2017 à 3:16 PM

question posée sur les acteurs lucratifs ou non : comment les distinguer de manière objectif

daweeed

15 mars 2017 à 3:16 PM

objective*

daweeed

15 mars 2017 à 3:16 PM

(dsl pour les fautes de frappe)

daweeed

15 mars 2017 à 3:17 PM

pas uniquement une question de statuts

daweeed

15 mars 2017 à 3:18 PM

strategie possible : se baser sur agrément ESUS

daweeed

15 mars 2017 à 3:18 PM

(pour info sur esus : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F32275)

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:19 PM

Non c’est chouette que tu fasse un CR 🙂

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:19 PM

en temps réel

daweeed

15 mars 2017 à 3:20 PM

oki, je squatte ici alors

daweeed

15 mars 2017 à 3:22 PM

questions sur les budgets et les rh : envie de tester des formats innovants pour répondre à des problèmatiques non resolues actuellement

daweeed

15 mars 2017 à 3:22 PM

pas ex : temps partagé de salarié

daweeed

15 mars 2017 à 3:22 PM

par*

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:22 PM

En gros, le principe c’est juste de faire une structure de regroupement ou de mettre en place des outils utiles pour avancer ensemble ?

daweeed

15 mars 2017 à 3:22 PM

autre ex : portage salarial

daweeed

15 mars 2017 à 3:23 PM

oui, en gros c’est cela @kevin.mazars.albi

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:24 PM

Les outils créés au sein de cette structure seront-ils diffusés à tous ou juste aux membres ?

daweeed

15 mars 2017 à 3:25 PM

ce sont plutot des outils organisationnels de mutualisation que des outils à diffuser

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:25 PM

Exemple : Fiches de médiations numérique sur une technique donnée ? (Outils)

daweeed

15 mars 2017 à 3:26 PM

genre : répondre au nom de la scic à un appel d’offre et se sont les sociétaires qui seront sur la partie opérationnelle

daweeed

15 mars 2017 à 3:26 PM

je vois ce que tu veux dire kevin, mais je n’ai pas l’impression que ce soit l’objectif de la scic à ce niveau

daweeed

15 mars 2017 à 3:27 PM

attends, qq’1 pose une question dans ce genre

pascalk

15 mars 2017 à 3:29 PM

à propos de travaux relayés : je n’ai rien vu dans les statuts vis à vis des licences libres : ne devrait il pas y avoir un impératif de ce coté là, ou à minima une préference bien affirmée ?

daweeed

15 mars 2017 à 3:29 PM

réponse : cela dépendra du commanditaire et de la négociation de la prestation qui pourrait etre faite. ,ceci dit, les acteurs en presence sont pour une diffusion de tous contenu en ressurces communes

daweeed

15 mars 2017 à 3:30 PM

@pascalk pour rfflabs ou pour la mednum.coop

daweeed

15 mars 2017 à 3:30 PM

?

daweeed

15 mars 2017 à 3:32 PM

question sur le ca et la gestion : distinguo entre president.e et directeur.rice générale

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:33 PM

Ils ont déjà des sous pour faire des postes ? ^^

daweeed

15 mars 2017 à 3:34 PM

ce sera le capital social apporté par les sociétaires (qui dépend du collège , etc.)

pascalk

15 mars 2017 à 3:34 PM

-> ma question portait sur mednum…

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:36 PM

Qui a initié ce projet ?

daweeed

15 mars 2017 à 3:36 PM

ok, @pascalk je vais lire la derniere version des statuts et faire remonter la question le cas echeant

daweeed

15 mars 2017 à 3:36 PM

@kevin.mazars.albi l’initiative traine depuis plusieurs assises nationales du numérique

daweeed

15 mars 2017 à 3:37 PM

lors des dernières à Caen, ils ont acté la création de celle-ci

daweeed

15 mars 2017 à 3:37 PM

en vrai, c’est beaucoup media-cités qui pilote cela avec le soutien de l’agence du numerique

daweeed

15 mars 2017 à 3:38 PM

https://medias-cite.coop/

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:38 PM

Oui je look ça 🙂

daweeed

15 mars 2017 à 3:38 PM

http://agencedunumerique.gouv.fr/

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:39 PM

Là où j’ai beaucoup de mal, c’est hormis une concentration nouvelle de pognon dans une structure, je n’arrive absolument pas à comprendre l’enjeu dans la réalisation finale de la médiation numérique xD

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:39 PM

C’est bien de rajouter des intermédiaires mais en gros hormis grapiller des sous sur les acteurs en dessous souvent ça sert à rien :/

daweeed

15 mars 2017 à 3:40 PM

c’est la question que certains dans la salle ont posé

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:40 PM

Et les réponses apportés sont positives ?

daweeed

15 mars 2017 à 3:42 PM

l’idée est plutot d’aider les strucutres qui, seule, ne pourrait pas répondre à des appels d’offres mais qui, accompagné par la scici et/ou des sociétaires de la scic pourrait y répondre

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:42 PM

Quand je vois ça sur le site de l’agence numérique, je me dis et beh on est pas près de voir la couleur des billets alors que ceux qui font c’est nous : « Les acteurs de la médiation numérique ont décidé lors des Assises de la Médiation numérique de novembre 2016 de créer une structure commune prenant la forme d’une coopérative d’intérêt collectif. Cette coopérative sera opérationnelle au début de l’année 2017 grâce à un soutien financier d’amorçage de l’Agence du Numérique.

En complément des initiatives locales existantes, cette structure va permettre de mettre en œuvre des projets à vocation nationale. Elle réalisera trois missions : représenter les acteurs de la médiation numérique auprès des pouvoirs publics et renforcer l’animation du réseau national, fournir des services aux membres de la coopérative (appui à l’ingénierie de projet, mutualisation d’achats, etc.) et enfin proposer un portage financier et une ingénierie de projets permettant de solliciter des financements de grande ampleur (PIA, BPIFRANCE, fondations, contrats à impact social, etc.). » xd

pascalk

15 mars 2017 à 3:43 PM

effectivement : rein n’est gratuit dans ce bas monde !!

daweeed

15 mars 2017 à 3:43 PM

oui, mais l’idée est de redistribuer vers les sociétaires qui seraient dans la partie opérationnelle

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:43 PM

Pour les FabLabs, c’était aussi le principe de faire RFFLabs pour répondre à des trucs plus gros mais au final, il y a une poignée d’acteur qui bouge pour avancer réellement

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:44 PM

Et ça a coûté des sous à chaque structure indépendamment sans nous apporter plus de financements que ça pour le moment 😀

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:45 PM

Le temps n’étant pas infini, la grosse question, c’est au sein de cette MedNum qui fait ? pour quel intérêt ? Quel est son parcours ? qui va vraiment bénéficier de cette aide ?

pascalk

15 mars 2017 à 3:45 PM

bah… c’est une autre discussion et je ne pense pas que rfflab soit là pour repondre à des appels d’offres ni accompagner un fablab sur un projet concret. on en reparlera 😉

daweeed

15 mars 2017 à 3:47 PM

on est encore loin du portage salarial en effet, par contre, il faut voir que la médiation numérique est implanté sur le territoire national depuis un moment

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:47 PM

Vous accompagnez bien des projets pascals et vous êtes de RFFLabs donc indirectement, ça se fait 🙂

daweeed

15 mars 2017 à 3:48 PM

l’idée est de faire une structure intermediare (pour mednum)

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:49 PM

Beh en fait ils sont implantés mais est-ce qu’ils ont fait un outil où on peut retrouver toutes les ressources pédagogique autour de la médiation numérique ? un endroit avec comment faire des ateliers pour les jeunes ? les publics en difficultés ? les personnages agées ? EN Gros quelque chose d’utile, pas juste du blabla national qui au final ne se retrouve pas dans le quotidien de tous les jours ? 🙂

daweeed

15 mars 2017 à 3:50 PM

historiquement, c’était le dui qui pilotait cela en france

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:50 PM

https://www.facebook.com/groups/fablabbib/?fref=ts et http://labenbib.fr/index.php?titl c’est concret 😀 mais eux j’ai du mal à voir ce qu’ils font 🙂

daweeed

15 mars 2017 à 3:50 PM

elle utilisait http://www.netpublic.fr/ pour publier des contenus

daweeed

15 mars 2017 à 3:51 PM

ça tourne encore mais vraimet au ralenti depuis le changment de dui en agence du numerique

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:51 PM

netpublic est un exemple très sympa j’avoue 🙂

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:52 PM

Okei et la question est comment on s’intègre dans cette dynamique de netpublic ?

daweeed

15 mars 2017 à 3:53 PM

haha, excellent question !

daweeed

15 mars 2017 à 3:53 PM

ils suivent déjà ce que font les fablabs depuis quelques temps

daweeed

15 mars 2017 à 3:54 PM

mais cela reste de la curation, peu de création de contenu orginale

olivier.g.france

15 mars 2017 à 3:55 PM

« je ne pense pas que rfflab soit là pour repondre à des appels d’offres ni accompagner un fablab sur un projet concret. on en reparlera » : si, on pourrait le faire si on avait un peu de moyens. Et concrètement c’est un peu ce que nous faisons avec MAIF, Compagnons, etc…

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:57 PM

Moi j’aime quand ils pondent des choses comme ça : http://www.netpublic.fr/2015/02/creez-le-fablab-de-votre-collectivite-nouvelle-formation-cnfpt/ xD

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 3:59 PM

Fait par deux acteurs très importants du réseau FabLab (On les voit très souvent par ici) : https://www.linkedin.com/in/pierre-ricono-51b0b38/ et https://www.linkedin.com/in/fr%C3%A9d%C3%A9ric-guigon-4478a74b/

olivier.g.france

15 mars 2017 à 4:00 PM

Jamais entendu parler de ces gens 🙂

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 4:01 PM

Je sais pas mais en gros, c’est un peu le genre de connerie qui découlent de choses qui viennent dans haut du coup pour récupérer du financement état :/

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 4:01 PM

Désolé @daweeed du coup car je crois qu’il y en a un administrateur de la cité de science d’après ce que je vois

daweeed

15 mars 2017 à 4:02 PM

attends @kevin.mazars.albi je suis les débats et je te fais un retour ciconstancé 😉

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 4:02 PM

Merci 😀

daweeed

15 mars 2017 à 4:04 PM

bon, la question tourne dans la salle : souscription ou pas ?

daweeed

15 mars 2017 à 4:05 PM

penseez-vous pertienent de proposer l’ag l’adhésion à mednum.coop

daweeed

15 mars 2017 à 4:05 PM

?

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 4:05 PM

http://forum.fablab.fr/topic/172/adh%C3%A9rer-%C3%A0-la-coop%C3%A9rative-des-acteurs-de-la-m%C3%A9diation-num%C3%A9rique/2

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 4:05 PM

La question est déjà soulevée sur le forum

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 4:06 PM

Après la réflexion se porte surtout sur qu’est-ce que ça peut vraiment nous apporter aux niveaux de chacun de nos labs et du réseau en lui même sachant qu’on est encore au début

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 4:07 PM

Enfin ce n’est que mon avis 🙂

daweeed

15 mars 2017 à 4:07 PM

oui, j’ai vu, selon les retour sur le forum, on pourra poser cela à l’ag eventuellemnt

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 4:08 PM

Oui mais pour moi dans notre communauté du FAIRE, j’aimerais vraiment savoir est-ce qu’ils vont nous faire gagner du temps, nous apporter des partenariats sur des projets ? ou autres ?

pascalk

15 mars 2017 à 4:08 PM

@daweed seras tu présent à l’ag rfflab ?

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 4:08 PM

ou si ils vont nous prendre encore plus de temps que ce que l’on peut déjà consacrer à RFFLabs sans que cela ne nous fasse avancer ?

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 4:09 PM

Ah beh oui, désolé @daweeed du coup, j’avais pas vu ça : http://www.netpublic.fr/2016/01/creez-le-fablab-de-votre-collectivite/ mais bon c’est toujours chiant car en gros ça reste sur Paris ce genre de truc :p

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 4:10 PM

Je comprend beaucoup mieux d’où découle tous ces projets de FabLabs d’EPN dans le sud en fait xD et pourquoi on se fait sucrer nos subventions par des cyberbases en reconversion qui pense avoir tout compris à l’esprit après 3 jours de formations xD

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 4:11 PM

Enfin bref, ça doit être la fatigue et le ras le bol qui me fait voir tous ces petits bugs :p

daweeed

15 mars 2017 à 4:13 PM

@olivier.g.france j’etais en train donc d’expliquer que rfflabs deciddera lors d’une prochaine ag si on adhérait mais on me dit à l’instant que tu viens de confirmer que nous adhérions. peux -tu me confirmer cela ?

olivier.g.france

15 mars 2017 à 4:13 PM

Non, j’ai parlé de l’AG.

olivier.g.france

15 mars 2017 à 4:14 PM

Et le ticket d’entrée est de combien ?

daweeed

15 mars 2017 à 4:14 PM

@pascalk pas sur du tout

pascalk

15 mars 2017 à 4:14 PM

50€ selon leur site

olivier.g.france

15 mars 2017 à 4:14 PM

Ok. Merci @pascalk 🙂

olivier.g.france

15 mars 2017 à 4:15 PM

Nous voterons l’adhésion à notre AG de mai.

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 4:15 PM

Il faudrait juste pouvoir expliquer correctement les + et les – de cette adhésion

kevin.mazars.albi

15 mars 2017 à 4:15 PM

?

olivier.g.france

15 mars 2017 à 4:19 PM

Oui, mais nous aurons sans doute quelqu’un à l’AG qui pourra nous expliquer. Il faut qu’on trouve.

olivier.g.france

15 mars 2017 à 4:19 PM

@daweeed : tu peux faire un appel à intervenant pour le jeudi matin à Toulouse ? Le Jeudi 11 mai de tête.

pascalk

15 mars 2017 à 4:48 PM

oui parce que là…

daweeed

15 mars 2017 à 6:18 PM

@olivier.g.france Gerald Elbaz, de mediacite, devrait pouvoir venir le 11 a toulouse pour présenter la mednum

bon du coup, je reprendrai tout ça proprement mais pour faire court, une fois que les structures présentes ont confirmés (ou non) leur souscription ainsi que le nombre de parts qu’ils prenaient , la fiche de poste du chargé de développement a été passée en revu

10:35 AM

De nombreuses questions ont émergés du coup sur la manière dont la scic fonctionnerait, ce qui serait laissé aux sociétaires et ce qui serait à la charge du salarié

daweeed

16 mars 2017 à 10:35 AM

De nombreuses questions ont émergés du coup sur la manière dont la scic fonctionnerait, ce qui serait laissé aux sociétaires et ce qui serait à la charge du salarié

daweeed

16 mars 2017 à 10:39 AM

il a d’ailleurs été rappelé qu’il s’agissait bien de la création d’une entreprise sous le statut d’une scic et non d’une association. le chargé de dvpt aura pour mission principale d’animer/participer à la vie coopérative, à représenter ses sociétaires mais surtout à développer des offres de service qui puissent être au service de l’intérêt collectif des sociétaires et qui permettent à la scic, à terme, de subsister sans financement public externe (rappel de la volonté de non captation des subventions)

daweeed

16 mars 2017 à 10:41 AM

l’état sera d’ailleurs sociétaire (dans le collège public) mais ne souhaite pas « maintenir à bout de bras » cette scic

daweeed

16 mars 2017 à 10:41 AM

(ceci par le biais de l’agence du numérique)

dimitri

16 mars 2017 à 10:41 AM

salut ! tu peut juste rappeler en deux lignes qui crée la structure et pourquoi ? (je suis paumé, et j’ai vite fait lu ce qui a été dit mais trop de trucs)

daweeed

16 mars 2017 à 10:42 AM

https://lamednum.coop/

daweeed

16 mars 2017 à 10:42 AM

une scic regroupant les acteurs de la médiation numérique

daweeed

16 mars 2017 à 10:44 AM

principales missions :

fournir des services aux acteurs #mednum

assurer des portages de projets pour les comptes des acteurs #mednum

représenter les acteurs #mednum

dimitri

16 mars 2017 à 10:45 AM

ha ok. et donc on pourrais s’en inspirer ? J’ai lu plus haut que le RFF n’avais pas pour vocation à lever des fonds, si il ne peut pas faire ça, ça reste un chat deluxe et un wiki en éternelle construction. CAD pas grand chose.

daweeed

16 mars 2017 à 10:45 AM

pour tout dire, c’est un serpent de mer qui a été initié à l’occasion de plusieurs assises du numérique, et il y a une mise en action de cette volonté qui date de longue date

dimitri

16 mars 2017 à 10:46 AM

après « le numérique » c’est ultra vaste. donc c’est assez compréhensible.

daweeed

16 mars 2017 à 10:47 AM

haha, là n’est pas la question (en tous cas pas dans mes propos). Il s’agit de savoir si on souhaite souscrire à cette scic, et donc comment on se positionne dans l’écosystème de la mediation numérique

daweeed

16 mars 2017 à 10:49 AM

mais indirectement, il est vrai que ça pose la question du rôle de rfflab dans cet ecosystème et, par effet mirroir, le rôle de rfflab dans l’écosystème des fl

daweeed

16 mars 2017 à 10:49 AM

sachant que certains membres de rfflab seront certainement souscripteur à titre propre dans cette scic

daweeed

16 mars 2017 à 10:50 AM

à universcience, il y a de fortes chances que nous y souscrivions par ex

dimitri

16 mars 2017 à 10:51 AM

ha ok. je comprends mieux. merci ^^

dimitri

16 mars 2017 à 10:51 AM

Et du coup cette structure au niveau pognon, ils le trouvent ou ? c’est les membres qui payent ?

dimitri

16 mars 2017 à 10:51 AM

ou c’est un salarié qui s’auto trouve des subs ?

daweeed

16 mars 2017 à 10:53 AM

pour grande partie oui pour le lancement c’est une souscription, hier avec uniquement ceux présents dans la salle, le capital social flirtait les 75k€ (sans compter le nombre de part qui seront soucrit par l’état)

daweeed

16 mars 2017 à 10:53 AM

par la suite, il faudra par contre que le salarié s’autofinance

daweeed

16 mars 2017 à 10:54 AM

les parts souscrites sont uniquement prises à l’entrée, par contre si le sociétaire décide de partir, il reprend ses parts

daweeed

16 mars 2017 à 10:56 AM

et le nombre de parts prises par chaque sociétaire dépend du collège dont il fait partie ainsi qu’un certain nombre de critères (nombre de salariés, taille de la collecitivité locale, budget consacré à la mednum, etc.)

 

Membres de l’association

Les membres de l’association dans le collège des FabLabs sont (par ordre alphabétique) :